Centre d’épilation laser
13 rue de la poste 38000 Grenoble
Tél : 04 76 44 02 04
@ : dermalight.laser@yahoo.fr

Horaires :
10h-17h non stop le lundi mardi jeudi vendredi

Uniquement sur rendez-vous

 

«L’épilation par laser a maintenant fait ses preuves. Efficace, plus rapide et moins douloureuse que les techniques d’épilation par électrolyse ou électrocoagulation, idéale pour les grandes zones, elle offre un confort de vie de chaque jour pour les patientes souffrant d’hirsutisme ou d’hypertrichose. L’apparition des lasers a révolutionné le monde de l’épilation dès la fin des années 90 et a, incontestablement, une place dans les indications thérapeutiques des hyperpilosités ».

Extrait de l’article paru dans la revue médicale « Dermatologie Pratique » Avril 2000
Auteur : Docteur E. Delhalle

 

Informations techniques
Quelle est la cible du laser ?

C’est la mélanine qui est présente dans la tige pilaire, dans les mélanocytes de la matrice pilaire au sommet de la papille et également dans les mélanocytes de l’épiderme. Le laser est donc inefficace sur les poils blancs ou très blonds.

Quand traiter ?
Quand le poil commence à repousser. A ce stade, le follicule pilaire a toute son intégrité et est moins profond qu’à un stade anagène plus tardif. En phase catagène et télogène, l’activité de mélanogénèse cesse.

Avec quel laser ?
Laser médical, de classe IV, l’alexandrite Gentle Lase de Candela.

Le laser opère en ciblant, de façon sélective, le pigment de mélanine situé dans le poil et le follicule pileux. Sous l’effet de l’intense concentration d’énergie du laser sur la mélanine, le poil se désintègre et détruit en même temps la racine du poil qui est à son contact. Seuls les lasers médicaux de classe IV, tel l’alexandrite, permettent d’obtenir la destruction du poil et des follicules pileux. En moins d’une seconde, chaque impulsion atteint un grand nombre de follicules pileux, sans endommager les tissus environnants.

 

Informations pratiques
Déroulement et séquence des séances ?

La durée totale d’un traitement est celle du cycle du poil considéré. L’espacement des séances est de 4 à 6 semaines pour un visage, 8 à 12 semaines pour les membres inférieurs, pendant les 3 à 4 premières séances. Les suivantes se feront ensuite au rythme de la repousse, celle-ci étant de plus en plus retardée.

Les méthodes d’épilation telles que la cire ou la pince modifient la taille du poil et la durée de son cycle, et sont donc à éviter entre les séances. Cependant, si les patients sont gênés par la repousse, ils pourront utiliser rasoir, ciseaux ou crème dépilatoire.

Avant la séance, les poils sont coupés à 1 mn, pour conserver un repère tant pour le traitement de la zone que pour tester l’efficacité de la fluence. Le temps de traitement est de 15 mn pour un maillot, 10 mn pour des aisselles, 1 h pour des jambes complètes.

Combien de séances faut-il ?
Le nombre de séances dépend de chaque individu et de la partie du corps à traiter. Il faut envisager en moyenne 4 à 6 séances pour avoir un résultat supérieur à 90 %. Dans le cas d’une réduction de pilosité (bras chez la femme, jambes, torse, dos, bras chez l’homme), il ne faudra qu’une à deux séances maximum pour garder une pilosité harmonieuse.